•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Guerre en Ukraine : Des civils évacués en attendant une issue à la guerre

Deux personnes marchent dans une rue.

Deux personnes marchent devant un immeuble détruit par des frappes russes.

Photo : Reuters / ALEXANDER ERMOCHENKO

Radio-Canada

Alors que la guerre en Ukraine entame son deuxième mois, des centaines de civils ont pu être évacués de Marioupol. Et si les troupes russes ont effectué quelques retraits sur le territoire ukrainien, il reste visiblement beaucoup d’efforts diplomatiques pour mettre un terme à ce conflit.

On fait aussi de l’information en format collation.
Notre dossier Guerre en Ukraine
  • Sur le plan diplomatique, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a salué à New Delhi l'approche équilibrée, selon lui, de l'Inde au sujet de la guerre en Ukraine. L'Inde, que le président américain Joe Biden avait trouvé hésitante dans sa réponse à l'invasion de l'Ukraine, a refusé de se joindre aux votes condamnant Moscou aux Nations unies.
  • Sergueï Lavrov a, par ailleurs, fait état de progrès dans les pourparlers avec l'Ukraine et annoncé que Moscou préparait sa réponse aux propositions formulées par Kiev. S'exprimant devant la presse, il a jugé que les discussions devaient se poursuivre, tout en disant avoir constaté que les Ukrainiens commençaient à se montrer beaucoup plus compréhensifs sur la question de la Crimée, annexée par la Russie en 2014, et du Donbass, où Moscou a reconnu l'indépendance des républiques autoproclamées de Donetsk et Louhansk.
  • L'Union européenne (UE) a tenté dans une vidéoconférence d’influer sur la position chinoise à l’égard de son allié russe. L’Union européenne a averti Pékin que tout soutien à Moscou pour contourner les sanctions occidentales nuira à ses relations économiques avec l'Europe, a déclaré la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen. De son côté, le président chinois, Xi Jinping, a espéré que l'Union européenne pourra se forger sa propre perception de la Chine et poursuivre de façon autonome sa propre politique à l'égard de Pékin. Pour les Chinois, les Européens se sont laissé entraîner dans un conflit dont Washington serait l'instigateur. Par ailleurs, la Chine a assuré qu'elle œuvrerait à la paix en Ukraine, mais a précisé qu'elle le ferait selon ses propres conditions, rejetant les appels des Européens à adopter une position plus ferme à l'égard de la Russie.
Deux hommes se font face devant leurs drapeaux respectifs.

Le président russe Vladimir Poutine et son homologue chinois Xi Jinping se sont rencontrés à Pékin lors de l'ouverture des Jeux olympiques.

Photo : via reuters / Sputnik

  • Cinq parlementaires ukrainiens ont demandé au Canada de donner à leur pays l'argent dont il a besoin pour acheter des armes afin de lutter contre l'invasion russe. Les parlementaires ukrainiens doutent que les négociations avec la Russie aboutissent à la paix, et ils estiment que la seule façon de protéger leur pays est d'atteindre la supériorité militaire sur le terrain. Les élus ukrainiens qui ont rencontré en personne le premier ministre Justin Trudeau et d'autres représentants du gouvernement ont énuméré trois domaines prioritaires dans lesquels ils ont dit que l'Ukraine avait besoin de plus d'aide : de nouvelles sanctions contre la Russie, une aide financière et plus d'armes. L'Ukraine doit gagner la guerre pour chasser les soldats russes de son territoire. C'est notre seule option. Pour ce faire, l'Ukraine a besoin d'armes létales. D'armes lourdes, a déclaré Anastasia Radina, membre de la délégation.
  • Toujours à propos d’armement, le département américain de la Défense va fournir à l'Ukraine une aide supplémentaire d'un montant de 300 millions de dollars, qui comprendra notamment des systèmes de roquettes à guidage laser, des drones et des services commerciaux d'imagerie satellite.
  • Le Théâtre Bolchoï à Moscou a annoncé vendredi qu'un ballet héroïque serait présenté samedi en soutien de l'opération militaire russe en Ukraine, tous les revenus du spectacle devant être remis aux familles des soldats russes tués dans cette offensive lancée fin février.
Avec les informations de Agence France-Presse, Reuters, et La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !