•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La députée de Québec solidaire Catherine Dorion ne sera pas candidate à l’automne

Catherine Dorion lisant un discours sur scène.

Catherine Dorion ne se représentera pas cet automne.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Vigeant

| Mis à jour

La députée de Québec solidaire dans Taschereau, Catherine Dorion, ne sera pas candidate aux prochaines élections générales, cet automne.

On fait aussi de l’information en format collation.

La principale intéressée en a fait l'annonce vendredi soir dans une vidéo d'une quinzaine de minutes partagée sur Facebook.

Elle dit notamment vouloir continuer à militer pour les causes qui lui tiennent à cœur, mais d'une manière différente. Je veux militer sur le terrain, dans les salles de spectacle et dans les bars, dans des livres et à travers les gens, et je veux y mettre tout mon temps, dit-elle.

« J'ai lutté pendant quatre ans pour ramener de l'art en politique; maintenant, ce que je veux faire, c'est prendre mon chunk [sic] d'expérience politique, puis ramener ça d'où je viens, dans l'art et dans l'éducation populaire. Parce que si le terrain de la politique institutionnelle a clairement besoin de batailleuse et de batailleur, le terrain de l'art en a tout autant besoin. »

— Une citation de  Catherine Dorion, député de Taschereau

Mme Dorion espère maintenant que d'autres comme elle auront le courage de prendre sa place.

Je sais que la politique active, ce n'est pas toujours tentant, que ça peut être rebutant et tout, admet-elle. Mais c'est comme la vaisselle : à un moment donné, il va falloir que quelqu'un le fasse. Puis pas n'importe quel monde : du monde game.

Un premier départ pour Québec solidaire

En 2018, Québec solidaire avait présenté des candidats dans les 125 circonscriptions du Québec. Dix d'entre eux ont été élus, dont six à Montréal, et siègent toujours à l'Assemblée nationale. Catherine Dorion est la première du lot à annoncer qu'elle ne sera pas de la partie.

La députée de Taschereau s'adressera aux médias lundi, a indiqué vendredi soir la directrice des communications de l'aile parlementaire de Québec solidaire, Stéphanie Guèvremont, qui a assuré que la nouvelle n'était pas un poisson d'avril.

Le parti a précisé par la suite que le point de presse aura lieu à 9 h 30. Mme Dorion sera pour l'occasion accompagnée des deux porte-parole du parti, Gabriel Nadeau-Dubois et Manon Massé.

« Rassurez-vous, si Catherine décide aujourd'hui de se concentrer sur son art et sur les luttes citoyennes qui lui sont chères, ce n'est pas pour être silencieuse, bien au contraire! Catherine restera une voix forte pour la gauche, vous allez continuer de l'entendre apporter sa vision différente dans l'espace public québécois. »

— Une citation de  Québec solidaire, sur sa page Facebook

Dans sa vidéo, Catherine Dorion dit être fière d'avoir été la première députée de Québec solidaire de sa circonscription, qui regroupe notamment le Vieux-Québec ainsi que les quartiers Montcalm, Saint-Roch et Saint-Sauveur.

J'ai passé quatre ans à me battre à coups d'arguments et d'ostinage [sic], dit-elle. Quatre ans à apprendre un judo bien étrange. Quatre ans à tout faire pour ne pas me faire écraser parce que je voulais donner un exemple dont je pourrais être fier. Puis, quand je regarde ces quatre années-là, c'est ça que je ressens : de la fierté.

La « députée-poète de Taschereau » –  c'est ainsi qu'elle se présente sur Twitter – avait été élue en 2018 avec 42,52 % des voix, laissant la Coalition avenir Québec (18,98 %), le PLQ (17,66 %) et le Parti québécois (17,64 %) loin derrière. Elle avait ainsi succédé à la péquiste Agnès Maltais, qui avait tiré sa révérence après 20 ans de politique active.

Si Mme Dorion annonce qu'elle ne sera pas sur la ligne de départ le 3 octobre prochain, elle avait pourtant assuré qu'elle avait bien l'intention d'être à nouveau candidate en 2022 lors d'une entrevue accordée à Tout un matin, la semaine dernière sur ICI Première.

À six mois du scrutin général, la saison des investitures bat son plein chez Québec solidaire. Plusieurs candidats ont d'ailleurs fait connaître leurs intentions ces dernières semaines, dont l’avocat en droit de l'immigration Guillaume Cliche-Rivard (Saint-Henri–Sainte-Anne) et la médecin spécialiste Mélissa Généreux (Saint-François).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !